Encore les talents

Mt 25, 14-30
novembre 19, 2023

En effet, il en va comme d’un homme qui, partant en voyage, appela ses serviteurs et leur confia ses biens. A l’un il remit cinq talents, à un autre deux, à un autre un seul, à chacun selon ses capacités ; puis il partit.

Aussitôt celui qui avait reçu les cinq talents s’en alla les faire valoir et en gagna cinq autres. De même celui des deux talents en gagna deux autres. Mais celui qui n’en avait reçu qu’un s’en alla creuser un trou dans la terre et y cacha l’argent de son maître.

Longtemps après, arrive le maître de ces serviteurs, et il règle ses comptes avec eux.

Celui qui avait reçu les cinq talents s’avança et en présenta cinq autres, en disant : “Maître, tu m’avais confié cinq talents ; voici cinq autres talents que j’ai gagnés.” Son maître lui dit : “C’est bien, bon et fidèle serviteur, tu as été fidèle en peu de choses, sur beaucoup je t’établirai ; viens te réjouir avec ton maître.”

Celui des deux talents s’avança à son tour et dit : “Maître, tu m’avais confié deux talents ; voici deux autres talents que j’ai gagnés.” Son maître lui dit : “C’est bien, bon et fidèle serviteur, tu as été fidèle en peu de choses, sur beaucoup je t’établirai ; viens te réjouir avec ton maître.”

S’avançant à son tour, celui qui avait reçu un seul talent dit : “Maître, je savais que tu es un homme dur : tu moissonnes où tu n’as pas semé, tu ramasses où tu n’as pas répandu ; par peur, je suis allé cacher ton talent dans la terre : le voici, tu as ton bien.”

Mais son maître lui répondit : “Mauvais serviteur, timoré ! Tu savais que je moissonne où je n’ai pas semé et que je ramasse où je n’ai rien répandu. Il te fallait donc placer mon argent chez les banquiers : à mon retour, j’aurais recouvré mon bien avec un intérêt. Retirez-lui donc son talent et donnez-le à celui qui a les dix talents.

Car à tout homme qui a, l’on donnera et il sera dans la surabondance ; mais à celui qui n’a pas, même ce qu’il a lui sera retiré. Quant à ce serviteur bon à rien, jetez-le dans les ténèbres du dehors : là seront les pleurs et les grincements de dents.”

Commentaire

Nous avons lu ce passage le 2 septembre dernier, je vous invite donc à relire le commentaire de ce jour et je me contenterai de vous redonner quelques clefs de compréhension.

Le message de ce passage concerne la fidélité du serviteur, son attente active, sa capacité de faire la volonté de son maître et de ne pas céder à la paresse. Si le maître semble bien connaître ses serviteurs, le mauvais serviteur ne fait pas l’effort de bien connaître son maître, ses projets, ses désirs, ses valeurs…bref, il ne l’aime pas.

L’objectif de Matthieu est de lutter contre un certain fatalisme de la culture grecque que l’on retrouve chez les stoïques : il est important de ne pas cesser de faire des œuvres pour gagner la considération de Dieu et se préparer ainsi au jugement dernier.

La 1ère lecture est aussi intéressante…Proverbe nº31, La femme de caractère, dont je vous livre quelques morceaux choisis :

Paroles du roi Lemouël. Leçon que sa mère lui inculqua.

Ah ! mon fils ! Ah ! fils de mes entrailles ! Ah ! fils appelé de mes vœux ! Ne livre pas ta vigueur aux femmes et ton destin à celles qui perdent les rois.

Une femme de valeur, qui la trouvera ? Elle a bien plus de prix que le corail. Son mari a pleine confiance en elle, les profits ne lui manqueront pas. Elle travaille pour son bien et non pour son malheur tous les jours de sa vie. Elle cherche avec soin de la laine et du lin et ses mains travaillent allègrement.

Elle est comme les navires marchands, elle fait venir de loin sa subsistance. Elle se lève quand il fait encore nuit pour préparer la nourriture de sa maisonnée et donner des ordres à ses servantes.

Elle considère que ses affaires vont bien et sa lampe ne s'éteint pas de la nuit. Elle met la main à la quenouille et ses doigts s'activent au fuseau. Elle ouvre sa main au misérable et la tend au pauvre. Elle ne craint pas la neige pour sa maisonnée, car tous ont double vêtement.

Elle fabrique de l'étoffe pour la vendre et des ceintures qu'elle cède au marchand. Force et honneur la revêtent, elle pense à l'avenir en riant. Elle ouvre la bouche avec sagesse et sa langue fait gentiment la leçon. Elle surveille la marche de sa maison et ne mange pas paresseusement son pain.

La grâce trompe, la beauté ne dure pas. La femme qui craint le SEIGNEUR, voilà celle qu'on doit louer. A elle le fruit de son travail et que ses œuvres publient sa louange.

Le rapport avec les talents ? Aucune idée.

Calendrier

lunmarmerjeuvensamdim
22232425262728
2930     
       
  12345
2728     
       
28      
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
       
Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.