Heureux Matthieu

Mt 5, 1-12
novembre 1, 2023

A la vue des foules, Jésus monta dans la montagne. Il s’assit, et ses disciples s’approchèrent de lui. Et, prenant la parole, il les enseignait :

Heureux les pauvres de cœur : le Royaume des cieux est à eux.

Heureux les doux : ils auront la terre en partage.

Heureux ceux qui pleurent : ils seront consolés.

Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice : ils seront rassasiés.

Heureux les miséricordieux : il leur sera fait miséricorde.

Heureux les cœurs purs : ils verront Dieu.

Heureux ceux qui font œuvre de paix : ils seront appelés fils de Dieu.

Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice : le Royaume des cieux est à eux.

Heureux êtes-vous lorsque l’on vous insulte, que l’on vous persécute et que l’on dit faussement contre vous toute sorte de mal à cause de moi. Soyez dans la joie et l’allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux ; c’est ainsi en effet qu’on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés.

Commentaire

Voici un morceau choisi de Matthieu qui a généré des milliers de lignes de commentaires, à commencer par ceux de Marx, de Nietzsche et d’autres opposants au Christ et aux chrétiens. Contrairement à ce qu’on aurait pu penser, il ne s’agit pas là de la clef de voûte de l’évangile de Matthieu, mais plus probablement d’un ajout tardif mis au début du fameux discours sur la montagne.

Dans la culture grecque classique, les dieux étaient bienheureux de ne pas connaître la mort. Dans la culture grecque moderne du temps de Jésus, on donnait souvent des exclamations en forme de béatitudes pour souligner les petits bonheurs humains (celui d’être père, d’être en bonne santé…) que procure l’harmonie de la vie en société. On se souvient du « heureux le sein qui t’as nourri » en Luc 11. Ces béatitudes de Jésus sont plus une réédition des béatitudes classiques de l’Ancien Testament telles qu’on les trouve en Esaïe 61 ou dans les Psaumes 34 ou 37. Elles constituent un message de consolation et d’espoir et il est certain que Matthieu pensait au Sinaï en mettant Jésus sur une montagne.

Ces béatitudes s’adressent à une population à bout de souffle qui n’attend plus rien de la société et qui donc se tourne vers Dieu dans une ultime espérance. C’est un message fort prononcé par Jésus (peut-être) qui promet un bonheur de fin de vie (eschatologique disent les pro), un bonheur dont on a l’impression que, contrairement à la pensée juive sur le jugement dernier, la réalisation est proche.

Si on prend dans le détails, les premiers versets font la description d’une population passive : les pauvres (détresse économique et sociale qui affecte leur condition spirituelle et économique), les doux (des affligés qui sont devenus doux par nécessité, des accablés), ceux qui pleurent (abattement) et ceux qui ont faim de justice (ce sont ceux qui n’en peuvent plus, qui sont aux limites de la résistance, qui attendent la justice divine qui délivre les opprimés).

Dans un deuxième passage, on voit venir ceux qui sont encore actifs au sein de cette population, les miséricordieux qui pratiquent l’entraide, les cœurs purs (les gens simples et droits dans leurs gestes), les pacifistes (on sait qu’à l’époque de Jésus, de nombreuses sectes projetaient des actions violentes contre les romains).

Le dernier passage enfin est un peu plus dirigé vers les disciples qui risquent la persécution pour raison religieuse, et pour ceux-là bien entendu, Matthieu va faire le lien avec les générations précédentes des prophètes et autres martyrs.

Le message de Matthieu en ce jour de Toussaint est de dire que le Christ est aux côtés de ceux qui souffrent. Ce qui ne veut absolument pas dire qu’il y a besoin d’être désespéré pour se trouver aux côtés de Dieu.

Un message très juif en fait.

Calendrier

lunmarmerjeuvensamdim
  12345
2728293031  
       
  12345
2728     
       
28      
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
       
Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.