La 11ème heure

Mt 20, 1-16
août 23, 2023

Le Royaume des cieux est comparable, en effet, à un maître de maison qui sortit de grand matin, afin d’embaucher des ouvriers pour sa vigne. Il convint avec les ouvriers d’une pièce d’argent pour la journée et les envoya à sa vigne.

Sorti vers la troisième heure, il en vit d’autres qui se tenaient sur la place, sans travail, et il leur dit : “Allez, vous aussi, à ma vigne, et je vous donnerai ce qui est juste.” Ils y allèrent.

Sorti de nouveau vers la sixième heure, puis vers la neuvième, il fit de même.

Vers la onzième heure, il sortit encore, en trouva d’autres qui se tenaient là et leur dit : “Pourquoi êtes-vous restés là tout le jour, sans travail ? ” “C’est que, lui disent-ils, personne ne nous a embauchés.” Il leur dit : “Allez, vous aussi, à ma vigne.”

Le soir venu, le maître de la vigne dit à son intendant : “Appelle les ouvriers, et remets à chacun son salaire, en commençant par les derniers pour finir par les premiers.” Ceux de la onzième heure vinrent donc et reçurent chacun une pièce d’argent.

Les premiers, venant à leur tour, pensèrent qu’ils allaient recevoir davantage ; mais ils reçurent, eux aussi, chacun une pièce d’argent. En la recevant, ils murmuraient contre le maître de maison : “Ces derniers venus, disaient-ils, n’ont travaillé qu’une heure, et tu les traites comme nous, qui avons supporté le poids du jour et la grosse chaleur.”

Mais il répliqua à l’un d’eux : “Mon ami, je ne te fais pas de tort ; n’es-tu pas convenu avec moi d’une pièce d’argent ? Emporte ce qui est à toi et va-t’en. Je veux donner à ce dernier autant qu’à toi. Ne m’est-il pas permis de faire ce que je veux de mon bien ? Ou alors ton œil est-il mauvais parce que je suis bon ? ”

Ainsi les derniers seront premiers, et les premiers seront derniers.

Commentaire

Il s’agit d’un texte qu’on ne peut lire avec notre idée de la justice dans notre monde d’aujourd’hui : le comportement du maître de la vigne est parfaitement injuste, en donnant pas un salaire proportionnel au temps travaillé, on dirait aujourd’hui qu’il fait de la discrimination positive à l’égard des retardataires (certains diront des fainéants).

Ce texte est propre à Matthieu : il insiste sur l’autorité souveraine du maître, et aussi sur sa bonté souveraine : quand il s’agit de distribuer, le maître a le droit de faire exactement ce que bon lui semble. Il va de soi qu’aujourd’hui, ce ne serait pas possible.

Si Matthieu parle de cela et insiste de nouveau sur les premiers/derniers, c’est parce que les rabbins de son temps crient au scandale en voyant se développer des communautés chrétiennes avec l’entrée de nombreux pécheurs et de nombreux païens. Et c’est vrai que la chrétienté ratisse large à cette époque puisqu’elle promet de ne pas faire de différence sur l’origine des gens : qu’on soit juif ou pas, la parole de Dieu est la même.

En fait c’est la jalousie qui crée le problème : si ceux de la 1ère heure n’avaient pas rouspété en comparant leur salaire à celui des autres, alors il n’y auraient eu ni premiers ni derniers.

On ne sait pas si Dieu est tout-puissant, on sait en revanche qu’il fait ce qu’il veut. Que cela nous plaise…ou pas.

Calendrier

lunmarmerjeuvensamdim
   1234
26272829   
       
  12345
2728     
       
28      
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
       
Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.