La fin du discours missionnaire

Mt 10,34-11,1
juillet 17, 2023

N’allez pas croire que je sois venu apporter la paix sur la terre ; je ne suis pas venu apporter la paix, mais bien le glaive. Oui, je suis venu séparer l’homme de son père, la fille de sa mère, la belle-fille de sa belle-mère : on aura pour ennemis les gens de sa maison.

Qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi ; qui aime son fils ou sa fille plus que moi n’est pas digne de moi. Qui ne se charge pas de sa croix et ne me suit pas n’est pas digne de moi. Qui aura assuré sa vie la perdra et qui perdra sa vie à cause de moi l’assurera.

Qui vous accueille m’accueille moi-même, et qui m’accueille, accueille celui qui m’a envoyé. Qui accueille un prophète en sa qualité de prophète recevra une récompense de prophète, et qui accueille un juste en sa qualité de juste recevra une récompense de juste.

Quiconque donnera à boire, ne serait-ce qu’un verre d’eau fraîche, à l’un de ces petits en sa qualité de disciple, en vérité, je vous le déclare, il ne perdra pas sa récompense.

Matthieu 11

Or, quand Jésus eut achevé de donner ces instructions à ses douze disciples, il partit de là enseigner et prêcher dans leurs villes.

Commentaire

Nous arrivons à la conclusion de ce discours missionnaire que l’on peut récapituler de cette manière : ne pas aller dans les terres païennes ni en Samarie, se concentrer sur les juifs, proclamer que le Règne des Cieux s’est approché (c’est la venue de Jésus qui en marque le début), guérir les malades, ressusciter les morts, purifier les lépreux, chasser les démons, le tout gratuitement. Partir sans argent ni bagage, ne s’arrêter que dans les endroits où les gens ne vous sont pas hostiles, et ne pas s’incruster. Se méfier des juifs et de leur agressivité, et se tenir prêt à être arrêté et condamné, violenté aussi. Résister. Se dire qu’à la fin, Dieu va gagner et que vous serez remerciés au jugement dernier.

Très honnêtement, ce n’est pas là un discours très motivant, en tout cas raconté comme cela et vu d’ici. Et on se doute que si c’est cela qu’écrit Matthieu en 85, ce n’est pas que ce discours était réservé aux seuls disciples de Jésus, qu’il y avait l’idée d’un prolongement dans le temps, bref, que ce discours s’adresse à tous ceux qui veulent suivre Jésus, hier et maintenant.

En revanche, le 1er verset du chapitre 11 fait la différence. Ce n’est pas le discours d’un chef de guerre qui envoie ses troupes au feu quand lui va rester sur l’arrière, c’est un discours que Jésus s’applique à lui-même. Dés que ce discours est clos, « il partit de là enseigner et prêcher dans leurs villes » nous dit Matthieu.

Jésus joint le geste à la parole. Et c’est probablement plus l’exemple que le discours qui va en convaincre autant !

Calendrier

lunmarmerjeuvensamdim
     12
17181920212223
24252627282930
       
  12345
2728     
       
28      
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
       
Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.