La joie du joug

Mt 11, 28-30
décembre 7, 2022

Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi je vous donnerai le repos. Prenez sur vous mon joug et mettez-vous à mon école, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos de vos âmes.

Oui, mon joug est facile à porter et mon fardeau léger. 

Commentaire

Je ne sais pas si tous les martyrs de la chrétienté sont vraiment d’accord là-dessus, mais…C’est un morceau d’évangile maint fois répété, maint fois commenté ; il a un côté bisounours- « feelgood » qui fait du bien.

Dans le monde juif, le joug signifie la Loi de la Torah, pas forcément lourde, mais toujours en place sur les nuques que Dieu qualifiait de raides en Exode. C’est une expression favorite du prophète Jérémie. Le sens du passage est une présentation assez vendeuse de l’interprétation de Jésus de la Loi, Jésus qui parle de la Joie du Royaume, une interprétation toute différente du légalisme Pharisien en vigueur dans le monde juif.

Cela n’a rien à voir avec un éventuel réconfort que Jésus pourrait donner à ceux qui sont écrasés par le poids de la vie. Il s’agit uniquement d’un choix de religion, celle aux préceptes rigoureux et difficilement supportables, ou la nouvelle religion de Jésus, avec des règles assez flexibles et une joie liée à la bonne nouvelle. Nous sommes presque dans les affiches électorales !

Aujourd’hui l’Eglise fête Saint-Ambroise, évêque de Milan en 374, ça fait assez longtemps. C’était un avocat politique brillant, un grand intellectuel, écrivain, poète, lecteur de Cicéron et des philosophes grecs, qui ne voulait absolument pas être évêque et qui a tout fait pour résister, y compris inviter des prostituées dans son palais pour casser l’enthousiasme populaire. Rien n’y fit, et il fut un ardent défenseur de la chrétienté auprès des empereurs. Il fut le maître à penser de Saint Augustin et il est l’un des 4 Pères de l’Eglise catholique (avec St Augustin, St. Jerome et St. Grégoire).

Il est connu aussi pour les nombreux hymnes qu’il a composé. J’en ai choisi un :

« Au lever de la nuit,

Dieu créateur de toute chose,

Roi des cieux qui revêts

le jour de lumière éclatante,

la nuit des grâces du sommeil

pour que le repos nous détende,

rende nos membres au travail ;

soulage nos cœurs fatigués,

dénoue nos chagrins anxieux,

le chant de notre hymne te rend grâce

pour ce jour déjà terminé,

te prie au lever de la nuit ».

Calendrier

Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.