Là où deux ou trois…

Mt 18, 15-20
septembre 10, 2023

Si ton frère vient à pécher, va le trouver et fais-lui tes reproches seul à seul. S’il t’écoute, tu auras gagné ton frère.

S’il ne t’écoute pas, prends encore avec toi une ou deux personnes pour que toute affaire soit décidée sur la parole de deux ou trois témoins. S’il refuse de les écouter, dis-le à l’Eglise, et s’il refuse d’écouter même l’Eglise, qu’il soit pour toi comme le païen et le collecteur d’impôts.

En vérité, je vous le déclare : tout ce que vous lierez sur la terre sera lié au ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié au ciel. Je vous le déclare encore, si deux d’entre vous, sur la terre, se mettent d’accord pour demander quoi que ce soit, cela leur sera accordé par mon Père qui est aux cieux.

Car, là où deux ou trois se trouvent réunis en mon nom, je suis au milieu d’eux.

Commentaire

Nous avons déjà lu ce passage sur la procédure de règlement des conflits au sein de la communauté de Matthieu, du fait qu’il était important d’instaurer un système de réprimande progressif pour ne pas se trouver dans la situation de devoir excommunier trop de gens en même temps. Il y avait aussi l’idée que les décisions prises dans la communauté ne seront pas annulées au ciel, surtout si ces décisions ont été prises à plusieurs, ce qui suggère la présence du Christ ou de son esprit au sein de la décision.

On trouve un passage intéressant dans Ezéchiel 33.7 : « C'est donc toi, fils d'homme, que j'ai établi guetteur pour la maison d'Israël ; tu écouteras la parole qui sort de ma bouche et tu les avertiras de ma part. Si je dis au méchant : “Méchant, tu mourras certainement”, mais que toi, tu ne parles pas pour avertir le méchant de quitter sa conduite, lui, le méchant, mourra de son péché, mais c'est à toi que je demanderai compte de son sang. En revanche, si tu avertis le méchant pour qu'il se détourne de sa conduite, et qu'il ne veuille pas s'en détourner, il mourra de son péché, et toi, tu sauveras ta vie ».

La tradition juive n’est pas mise en cause par Matthieu : il existe une obligation d’intervenir lorsqu’on voit un frère dans l’erreur. Il ne s’agit pas d’une dénonciation, mais d’une intervention directe, dans un premier temps d’homme à homme, dans un deuxième temps devant témoins choisis dans la communauté, dans un troisième temps devant l’assemblée.

Un texte à méditer à la lumière de certains scandales qui secouent l’église…

Calendrier

lunmarmerjeuvensamdim
22232425262728
2930     
       
  12345
2728     
       
28      
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
       
Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.