La visite des mages

Mt 2, 1-12
janvier 2, 2022

Jésus étant né à Bethléem de Judée, au temps du roi Hérode, voici que des mages venus d’Orient arrivèrent à Jérusalem et demandèrent : « Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu son astre à l’Orient et nous sommes venus lui rendre hommage. »

A cette nouvelle, le roi Hérode fut troublé, et tout Jérusalem avec lui.

Il assembla tous les grands prêtres et les scribes du peuple, et s’enquit auprès d’eux du lieu où le Messie devait naître.

« A Bethléem de Judée, lui dirent-ils, car c’est ce qui est écrit par le prophète : Et toi, Bethléem, terre de Juda, tu n’es certes pas le plus petit des chefs-lieux de Juda : car c’est de toi que sortira le chef qui fera paître Israël, mon peuple. »

Alors Hérode fit appeler secrètement les mages, se fit préciser par eux l’époque à laquelle l’astre apparaissait, et les envoya à Bethléem en disant : « Allez vous renseigner avec précision sur l’enfant ; et, quand vous l’aurez trouvé, avertissez-moi pour que, moi aussi, j’aille lui rendre hommage. »

Sur ces paroles du roi, ils se mirent en route ; et voici que l’astre, qu’ils avaient vu à l’Orient, avançait devant eux jusqu’à ce qu’il vînt s’arrêter au-dessus de l’endroit où était l’enfant.

A la vue de l’astre, ils éprouvèrent une très grande joie.  Entrant dans la maison, ils virent l’enfant avec Marie, sa mère, et, se prosternant, ils lui rendirent hommage ; ouvrant leurs coffrets, ils lui offrirent en présent de l’or, de l’encens et de la myrrhe.

Puis, divinement avertis en songe de ne pas retourner auprès d’Hérode, ils se retirèrent dans leur pays par un autre chemin.

Commentaire

Les bergers hier, les mages aujourd’hui. Nous sommes une fois de plus dans la légende de l’enfance de Jésus. Et bien entendu, ils en profitent pour glisser leurs messages. Si Luc a choisi de présenter Jésus à des bergers, c’est pour montrer que le salut est d’abord pour les pauvres et les miséreux. Si Matthieu a préféré des mages, c’est pour montrer que le salut n’est pas réservé aux seuls juifs.

Le couplet sur Bethléem est un mélange de Mi 5.1 (de Bethleem sortira celui qui doit gouverner Israël) et de 2 S 5.2 (paitre Israël)

Ce texte est bien entendu truffé d’allusions à des traditions anciennes : il existe un commentaire de l’Exode dans lequel des mages préviennent Pharaon de la naissance de Moise, Pharaon qui d’ailleurs organisera un massacre de jeunes mâles…Et puis cela a continué, la tradition populaire s’est emparé de ce texte pour mettre aux astrologues des habits persans, puis au IXème les transformer en rois couronnés apportant de l’argenterie, au Moyen âge les appeler Gaspar, Melchior et Baltazar représentant les trois races connues de l’univers, on y ajoutera les trois âges de la vie. On expliquera que l’or est pour la royauté du Christ, l’encens pour la divinité de Jésus et la myrrhe en prévision de son embaumement après la croix…

Ce qui est sûr, c’est que ces mages en auront fait rêver plus d’un et auront inspiré de bien nombreuses crèches !

Calendrier

Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.