L’adversaire

Mt 5, 20-26
juin 15, 2023

Car je vous le dis : si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des Pharisiens, non, vous n’entrerez pas dans le Royaume des cieux.

Vous avez appris qu’il a été dit aux anciens : Tu ne commettras pas de meurtre ; celui qui commettra un meurtre en répondra au tribunal.

Et moi, je vous le dis : quiconque se met en colère contre son frère en répondra au tribunal ; celui qui dira à son frère : “Imbécile” sera justiciable du Sanhédrin ; celui qui dira : “Fou” sera passible de la géhenne de feu.

Quand donc tu vas présenter ton offrande à l’autel, si là tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi, laisse là ton offrande, devant l’autel, et va d’abord te réconcilier avec ton frère ; viens alors présenter ton offrande.

Mets-toi vite d’accord avec ton adversaire, tant que tu es encore en chemin avec lui, de peur que cet adversaire ne te livre au juge, le juge au gendarme, et que tu ne sois jeté en prison. En vérité, je te le déclare : tu n’en sortiras pas tant que tu n’auras pas payé jusqu’au dernier centime.

Commentaire

Dans le sermon sur la montagne, Jésus selon Matthieu va éduquer ses disciples, leur donner un certain nombre de clefs pour vivre en chrétiens. Souvenons-nous que lorsque Matthieu écrit, le monde juif est en pleine révolution en passant leur foi du Temple à la Torah. Les Pharisiens tiennent à renforcer le poids et la précision de celle-ci, jusque dans ses moindres détails, de manière à uniformiser le culte sur l’ensemble des territoires palestiniens et à l’étranger, dans les diasporas. Pour eux, retirer un I de la loi reviendrait à la diminuer et mettrait en cause la survie de la religion juive. Dans ce sens, ce texte de Matthieu est très proche d’une vue pharisienne.

Ce discours sur la montagne va mettre en évidence la tension permanente de l’évangile avec la Torah, entre obéissance et transgression. Nous allons lire une série d’antithèses basées sur la phrase « on vous a dit, moi je vous dis… ». Nous allons ainsi couvrir les questions du meurtre, de l’adultère, de la répudiation, des serments, de la loi du talion et de l’amour du prochain. Sur la question du meurtre, si Jésus montre sa différence, c’est bien dans le sens d’une radicalisation puisqu’il menace du même tribunal des faits bien plus anodins (la colère, l’insulte…). Jésus se montre champion d’une exigence plus grande que celle des juifs.

On se souvient que Paul œuvrera pour diminuer le poids de la Torah, sur la circoncision par exemple. Matthieu suit la ligne dure, celle qui exige du chrétien qu’il soit intègre en lui-même et qu’il commence à pardonner aux autres avant de demander le pardon de Dieu. Au cas ou certains auraient oublié…

Calendrier

lunmarmerjeuvensamdim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
       
  12345
2728     
       
28      
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
       
Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.