L’appel de Lévi

Matthieu 9, 9-13
juillet 5, 2024

Comme il s’en allait, Jésus vit, en passant, assis au bureau des taxes, un homme qui s’appelait Matthieu. Il lui dit : « Suis-moi. » Il se leva et le suivit.

Or, comme il était à table dans sa maison, il arriva que beaucoup de collecteurs d’impôts et de pécheurs étaient venus prendre place avec Jésus et ses disciples. Voyant cela, les Pharisiens disaient à ses disciples : « Pourquoi votre maître mange-t-il avec les collecteurs d’impôts et les pécheurs ? »

Mais Jésus, qui avait entendu, déclara : « Ce ne sont pas les bien portants qui ont besoin de médecin, mais les malades. Allez donc apprendre ce que signifie : C’est la miséricorde que je veux, non le sacrifice. Car je suis venu appeler non pas les justes, mais les pécheurs. »

Commentaire

Matthieu a mis ensemble l’appel de Lévi (le publicain, l’homme des impôts), le « toi, suis-moi » déjà pratiqué pour les 4 premiers disciples au bord du lac, avec le repas au milieu des pécheurs. Suit une controverse que nous ne pouvons trouver que sympathique.

Le texte de base est le livre du prophète Osée 6,3-6 « Car c'est l'amour qui me plaît, non le sacrifice ; et la connaissance de Dieu, je la préfère aux holocaustes ». Osée et Amos sont deux prophètes du Nord qui ont vécu l’invasion par les Assyriens (-722) et qui ont ouvertement critiqué une certaine lourdeur des rites pratiqués dans leur pays. Ils se préparait aussi à l’attaque de religions extérieures qui allaient détruire leur temples.

La critique attaque la définition des miséricordes selon la religion juive ; ces miséricordes sont peu définies dans la Torah, elles sont plutôt le fruit de la tradition rabbinique qui cherchait une alternative aux sacrifices du Temple détruit. On trouve dans Esaïe la lutte contre la méchanceté, contre la servitude, contre l’oppression, le partage du pain avec l’affamé, le toit pour celui qui n’en a pas, le vêtement pour l’homme nu…L’idée de Matthieu serait d’y ajouter un peu de considération pour le pécheur.

Thomas d’Aquin ira jusqu’à définir les 7 œuvres de miséricorde :

1-         Conseiller ceux qui sont dans le doute

2-         Enseigner les ignorants

3-         Avertir les pécheurs

4-         Consoler les affligés

5-         Pardonner les offenses

6-         Supporter patiemment les gens ennuyeux

7-         Prier Dieu pour les morts et pour les vivants

Ce que Matthieu ne développe pas dans ce passage est la définition du pécheur, mais il y a fort à parier qu’elle soit un peu différente de celle de ses frères juifs.

Calendrier

lunmarmerjeuvensamdim
15161718192021
22232425262728
293031    
       
  12345
2728     
       
28      
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
       
Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.