Le festin nuptial

Mt 22, 1-14
août 18, 2022

Et Jésus se remit à leur parler en paraboles :

Il en va du Royaume des cieux comme d’un roi qui fit un festin de noces pour son fils.

Il envoya ses serviteurs appeler à la noce les invités. Mais eux ne voulaient pas venir.

Il envoya encore d’autres serviteurs chargés de dire aux invités : “Voici, j’ai apprêté mon banquet ; mes taureaux et mes bêtes grasses sont égorgés, tout est prêt, venez aux noces.”

Mais eux, sans en tenir compte, s’en allèrent, l’un à son champ, l’autre à son commerce ;

les autres, saisissant les serviteurs, les maltraitèrent et les tuèrent.

Le roi se mit en colère ; il envoya ses troupes, fit périr ces assassins et incendia leur ville. Alors il dit à ses serviteurs : “La noce est prête, mais les invités n’en étaient pas dignes. Allez donc aux places d’où partent les chemins et convoquez à la noce tous ceux que vous trouverez.”

Ces serviteurs s’en allèrent par les chemins et rassemblèrent tous ceux qu’ils trouvèrent, mauvais et bons. Et la salle de noce fut remplie de convives. Entré pour regarder les convives, le roi aperçut là un homme qui ne portait pas de vêtement de noce.

“Mon ami, lui dit-il, comment es-tu entré ici sans avoir de vêtement de noce ? ” Celui-ci resta muet. Alors le roi dit aux servants : “Jetez-le, pieds et poings liés, dans les ténèbres du dehors : là seront les pleurs et les grincements de dents.”

Certes, la multitude est appelée, mais peu sont élus.

Commentaire

Nous retrouvons dans ce passage le même sujet que celui abordé hier : les juifs ont été invités en premier, mais beaucoup n’ont pas répondu à l’invitation. La colère de Dieu se montre dans l’incendie qui fait référence à la destruction du temple. La seconde phase d’invitation est beaucoup plus large, on ne fait plus de sélection sur une quelconque rigueur morale : tous sont invités, païens et juifs, sans distinction. On aborde donc l’universalité du message de Dieu.

Mais alors qu’hier nous avions l’impression que Dieu offrait son amour à tous et qu’il était malsain de vouloir comparer l’amour que l’on reçoit de Dieu à ce que reçoivent les autres, il nous est clairement expliqué aujourd’hui qu’il convient de dire merci, en tout cas de se montrer digne de l’amour de Dieu. Au risque d’être expulsé. Les noces représentent la communion joyeuse de Dieu avec son peuple, un thème habituel dans la bible. Le vêtement de noces représente la foi.

Celui qui ne croit pas n’a rien à faire dans l’église.

Voici comment ce passage complète merveilleusement bien celui des ouvriers de la 11ème heure : peu importe l’heure à laquelle on se joint à Dieu, il nous abreuve d’un même amour. A nous de savoir l’accepter, à nous d’accueillir sa parole, c’est bien notre liberté. A le refuser, on court le risque de trouver mis de côté.

Calendrier

lunmarmerjeuvensamdim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
28      
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
       
Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.