Le paralysé rentre à la maison

Mt 9, 1-8
juillet 6, 2023

Jésus monta donc dans la barque, retraversa la mer et vint dans sa ville.

Voici qu’on lui amenait un paralysé étendu sur une civière. Voyant leur foi, Jésus dit au paralysé : « Confiance, mon fils, tes péchés sont pardonnés. »

Or, quelques scribes se dirent en eux-mêmes : « Cet homme blasphème ! »

Voyant leurs réactions, Jésus dit : « Pourquoi réagissez-vous mal en vos cœurs ? Qu’y a-t-il donc de plus facile, de dire : “Tes péchés sont pardonnés”, ou bien de dire : “Lève-toi et marche” ?

Eh bien ! afin que vous sachiez que le Fils de l’homme a sur la terre autorité pour pardonner les péchés… » — il dit alors au paralysé : « Lève-toi, prends ta civière et va dans ta maison. »

L’homme se leva et s’en alla dans sa maison.

Voyant cela, les foules furent saisies de crainte et rendirent gloire à Dieu qui a donné une telle autorité aux hommes.

Commentaire

Cet épisode est également conté en Mc 2,1-12 et en Luc 5,17-25, mais d’une façon assez différente. Chez Matthieu, ni maison, ni foule, ni passage par le toit, aucun détail, aucune anecdote, on va au principal, le débat entre Jésus et les scribes. Jésus va une fois de plus faire preuve d’une autorité tranquille et d’une parole forte qui ne peut qu’être celle de Dieu. Chez Matthieu, on remarquera que c’est la foi qui rend le miracle possible, toujours.

C’est bien sûr un texte dirigé à des juifs pour qui la maladie (surtout les infirmités) sont le signe d’un péché, et quand cette infirmité est de naissance, elle est le signe d’un péché des parents. Dire à un homme « tes péchés sont pardonnés » n’engage à rien, personne ne voit le résultat. Dire « lève-toi et marche » est bien entendu plus risqué, car le résultat est immédiatement visible. Jésus fournit donc une preuve tangible de son autorité.

Une autorité immédiatement contestée, une autorité divine (relever un paralytique est un acte réservée à Dieu), une autorité complète sur le corps et sur l’esprit, une autorité spécifique au Fils de l’Homme.

Et puis il y a cette dernière petite phrase sur « l’autorité donnée aux hommes » qui est spécifique de Matthieu qui laisse entendre que l’Eglise bénéficie de cette autorité elle aussi, en tout cas ses clercs. Face à la contestation des pharisiens, cette petite phrase prend tout son sens : chez les chrétiens, les clercs ont le pouvoir de pardonner, ce qui n’est pas le cas des rabbins. Il y a toujours chez Matthieu un petit côté marketing…

Calendrier

lunmarmerjeuvensamdim
     12
17181920212223
24252627282930
       
  12345
2728     
       
28      
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
       
Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.