Le secret de Dieu

Mt 6, 1-6.16-18
mars 2, 2022

« Gardez-vous de pratiquer votre religion devant les hommes pour attirer leurs regards ; sinon, pas de récompense pour vous auprès de votre Père qui est aux cieux.

Quand donc tu fais l’aumône, ne le fais pas claironner devant toi, comme font les hypocrites dans les synagogues et dans les rues, en vue de la gloire qui vient des hommes. En vérité, je vous le déclare : ils ont reçu leur récompense. Pour toi, quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite, afin que ton aumône reste dans le secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra.

« Et quand vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites qui aiment faire leurs prières debout dans les synagogues et les carrefours, afin d’être vus des hommes. En vérité, je vous le déclare : ils ont reçu leur récompense. Pour toi, quand tu veux prier, entre dans ta chambre la plus retirée, verrouille ta porte et adresse ta prière à ton Père qui est là dans le secret. Et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra.

« Quand vous jeûnez, ne prenez pas un air sombre, comme font les hypocrites : ils prennent une mine défaite pour bien montrer aux hommes qu’ils jeûnent. En vérité, je vous le déclare : ils ont reçu leur récompense. Pour toi, quand tu jeûnes, parfume-toi la tête et lave-toi le visage, pour ne pas montrer aux hommes que tu jeûnes, mais seulement à ton Père qui est là dans le secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. »

Commentaire

En cette période de Carême, nous allons maintenant avoir un choix très varié de textes, passant d’un évangéliste à l’autre en permanence. Matthieu, dont la communauté est principalement judéo-chrétienne, insiste lourdement sur un certain nombre de défauts communs aux juifs fervents pour développer la différence entre chrétiens et juifs.

Dans ces trois activités importantes de la foi que sont l’aumône, la prière et le jeûne, il ne faut pas se tromper de cible. Il n’est pas question de chercher la gloire humaine qui serait une fausse récompense. L’humilité, la discrétion, la pureté de l’intention, voilà ce qui devrait caractériser la manière des chrétiens d’accomplir ces trois obligations. Il n’est pas question de cacher ses bonnes œuvres, mais d’être bien certain qu’elles sont faites en étant tournés vers Dieu, et de savoir se tenir à sa place.

Si on lit cet évangile ce jour du mercredi des cendres, c’est pour nous rappeler ce passage de la Genèse 3,19, alors qu’Adam et Ève ont oublié de se tenir à leur place, Dieu leur rappelle « tu étais poussière et tu retourneras poussière ». La cendre était déjà dans l’ancien testament un signe de pénitence (Daniel 9,3 ou Jonas 6,6 nous parlent de cendres). D’où cette croix marquée sur le front des chrétiens par le doigt du prêtre trempé dans la cendre, une pénitence et un jeûne de 40 jours jusqu’à Pâques, le début du Carême.

He oui il est bon de se rappeler parfois que la vanité est un vilain défaut.

Calendrier

Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.