Les banquiers, déjà !

Mt 25, 14-30
août 27, 2022

En effet, il en va comme d’un homme qui, partant en voyage, appela ses serviteurs et leur confia ses biens.

A l’un il remit cinq talents, à un autre deux, à un autre un seul, à chacun selon ses capacités ; puis il partit. Aussitôt celui qui avait reçu les cinq talents s’en alla les faire valoir et en gagna cinq autres.

De même celui des deux talents en gagna deux autres.

Mais celui qui n’en avait reçu qu’un s’en alla creuser un trou dans la terre et y cacha l’argent de son maître.

Longtemps après, arrive le maître de ces serviteurs, et il règle ses comptes avec eux.

Celui qui avait reçu les cinq talents s’avança et en présenta cinq autres, en disant : “Maître, tu m’avais confié cinq talents ; voici cinq autres talents que j’ai gagnés.”

Son maître lui dit : “C’est bien, bon et fidèle serviteur, tu as été fidèle en peu de choses, sur beaucoup je t’établirai ; viens te réjouir avec ton maître.”

Celui des deux talents s’avança à son tour et dit : “Maître, tu m’avais confié deux talents ; voici deux autres talents que j’ai gagnés.”

Son maître lui dit : “C’est bien, bon et fidèle serviteur, tu as été fidèle en peu de choses, sur beaucoup je t’établirai ; viens te réjouir avec ton maître.”

S’avançant à son tour, celui qui avait reçu un seul talent dit : “Maître, je savais que tu es un homme dur : tu moissonnes où tu n’as pas semé, tu ramasses où tu n’as pas répandu ; par peur, je suis allé cacher ton talent dans la terre : le voici, tu as ton bien.”

Mais son maître lui répondit : “Mauvais serviteur, timoré ! Tu savais que je moissonne où je n’ai pas semé et que je ramasse où je n’ai rien répandu. Il te fallait donc placer mon argent chez les banquiers : à mon retour, j’aurais recouvré mon bien avec un intérêt.

Retirez-lui donc son talent et donnez-le à celui qui a les dix talents. Car à tout homme qui a, l’on donnera et il sera dans la surabondance ; mais à celui qui n’a pas, même ce qu’il a lui sera retiré.

Quant à ce serviteur bon à rien, jetez-le dans les ténèbres du dehors : là seront les pleurs et les grincements de dents.

Commentaire

Encore une de ces paraboles sur laquelle il convient de ne pas se jeter avec nos réflexes du 21ème siècle : ce n’est pas d’argent dont on parle, mais d’amour, exactement comme la 11ème heure. On retrouve aussi l’histoire du serviteur fidèle qui traite bien ses collègues sans savoir quand le maître reviendra. Luc nous raconte un peu la même histoire au chapitre 19 (12-27), sous la forme de la distribution de mines. C’est aussi un peu trompeur, mais Luc nous explique mieux ce qu’il faut entendre.

Ce qui est en cause est l’image que se font les juifs (et les nouveaux judéo-chrétiens) de Dieu. Le dernier serviteur qui enfouit l’argent de son maître se trompe complètement sur la personnalité de celui-ci. Dieu confie de l’amour et de la générosité à qui saura en faire bon usage : il n’attend rien en retour, il ne menace personne, il n’est pas un Dieu qui demande des comptes. C’est un Dieu qui attend de nous de faire le bien avec ce qu’il nous donne.

Dieu donne en fonction de la capacité de chacun : il va donc donner plus à celui qui saura en faire plus, il n’est donc pas aussi piètre investisseur que l’on pense parfois. Le mauvais serviteur imagine un Dieu injuste, comme ceux qui sont partis les premiers à la vigne pour une pièce d’argent, il craint sa colère et il ne veut courir aucun risque en lui rendant tout ce que Dieu lui a donné. Il n’a pas fait confiance en son maître.

La question est bien la suivante : de quel Dieu veut-on être le disciple ? Et Matthieu de lutter contre une image d’un Dieu archaïque qui en veut à son peuple et qui l’abandonne parfois. Il lui préfère un Dieu qui donne gratuitement son amour pour que ses fidèles transforment cette bonté en œuvres de bien. Et pour cela, celui qui a le plus de disposition pour faire de bonnes choses recevra encore plus de la part de ce Dieu de bonté.

Un Dieu qui nous propose d’entrer dans sa joie plutôt que de craindre sa colère.

Celui qui se trompe de Dieu est comme celui qui oublie de mettre son vêtement de noces, il n’a rien à faire dans cette église.

Calendrier

lunmarmerjeuvensamdim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
28      
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
       
Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.