Les miettes aux petits chiens

Mt 15, 21-28
août 3, 2022

Partant de là, Jésus se retira dans la région de Tyr et de Sidon.

Et voici qu’une Cananéenne vint de là et elle se mit à crier : « Aie pitié de moi, Seigneur, Fils de David ! Ma fille est cruellement tourmentée par un démon. »

Mais il ne lui répondit pas un mot. Ses disciples, s’approchant, lui firent cette demande : « Renvoie-la, car elle nous poursuit de ses cris. »

Jésus répondit : « Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël. »

Mais la femme vint se prosterner devant lui : « Seigneur, dit-elle, viens à mon secours ! 

 Il répondit : « Il n’est pas bien de prendre le pain des enfants pour le jeter aux petits chiens. » C’est vrai, Seigneur ! reprit-elle ; et justement les petits chiens mangent des miettes qui tombent de la table de leurs maîtres. Alors Jésus lui répondit : « Femme, ta foi est grande ! Qu’il t’arrive comme tu le veux ! » Et sa fille fut guérie dès cette heure-là.

Commentaire

Il s’agit encore une fois d’une lettre de Matthieu à sa communauté, cette fois d’un message éminemment politique : celui de l’ouverture au monde païen.

On y voit un Jésus qui part se reposer en terre païenne. On y entend une femme (!) païenne (!) qui ose adresser la parole à un homme juif ! On comprend que cette femme ne craint aucunement d’insister, comme l’ami qui frappe à la porte la nuit. Et on constate qu’entre les disciples qui disent à Jésus de l’envoyer balader et la femme qui supplie, Jésus va choisir la femme non-juive.

Nous voilà revenu dans le monde hybride de la coexistence entre les bons et les méchants, mais cette fois entre les bons et les autres. Matthieu essaie d’ouvrir les judéo-chrétiens de sa communauté à d’autres horizons…

Certes il compare les juifs aux enfants et les non-juifs aux animaux, mais quand-même ! La parole de Jésus n’est réservée à personne.

Calendrier

Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.