Lève-toi

Matthieu 9, 1-8
juillet 4, 2024

Jésus monta donc dans la barque, retraversa la mer et vint dans sa ville.

Voici qu’on lui amenait un paralysé étendu sur une civière. Voyant leur foi, Jésus dit au paralysé : « Confiance, mon fils, tes péchés sont pardonnés. »

Or, quelques scribes se dirent en eux-mêmes : « Cet homme blasphème ! »

Voyant leurs réactions, Jésus dit : « Pourquoi réagissez-vous mal en vos cœurs ? Qu’y a-t-il donc de plus facile, de dire : “Tes péchés sont pardonnés”, ou bien de dire : “Lève-toi et marche” ?

Eh bien ! afin que vous sachiez que le Fils de l’homme a sur la terre autorité pour pardonner les péchés… » — il dit alors au paralysé : « Lève-toi, prends ta civière et va dans ta maison. »

L’homme se leva et s’en alla dans sa maison. Voyant cela, les foules furent saisies de crainte et rendirent gloire à Dieu qui a donné une telle autorité aux hommes.

Commentaire

Cette guérison du paralytique est commune aux 3 synoptiques (Mc 2, 1-12 et Lc 5,17-26). Pourquoi est-elle intéressante ?

Le texte de Matthieu est beaucoup plus sommaire que celui de Luc, personne ne descend le paralysée par le toit. Matthieu fait bien attention de ne pas placer le nom de Dieu dans les paroles de Jésus, il n’y a donc pas de blasphème à proprement parler. Pour Matthieu, le monde est en attente d’un secours global de la part de Dieu. Si le pardon n’est pas vérifiable, le miracle l’est lui, il est annoncé et immédiatement réalisé de manière à bien marquer les consciences.

Ce passage met en valeur plusieurs choses :

  • La foi dont parle Matthieu est la foi dans le guérisseur, il n’est absolument pas fait référence à une quelconque foi en Dieu. Et pourtant la 1ère intervention de Jésus se place bien sur sa liaison avec Dieu, car c’est Dieu qui peut remettre les péchés.
  • La guérison est bien un miracle, et non un signe. On se souvient que l’on parle de signes chez Jean : ce sont des choses qui se passent et le public peut voir dans ces choses l’expression que Jésus est le fils, ou pas. Ici, alors qu’on sait bien que Jésus se méfie des miracles car il les considère un peu comme des attrape-nigauds, Jésus va jouer du miracle pour forcer non pas l’admiration, mais l’identification.

On a toujours un peu de mal avec ces miracles, car on peine à les imaginer comme ayant réellement eu lieu. Or typiquement, il est assez probable que celui-ci ait eu lieu, car il est attesté de nombreuses fois et personne ne met plus en cause le fait que l’homme nommé Jésus ait été un guérisseur exceptionnel. Ce qui nous perturbe est que l’évangéliste vient coller ce récit de miracle à une discussion nettement plus théologique qui est le pardon des péchés. Car le fond du sujet est la discussion avec les scribes pour qui le pardon ne peut être que de Dieu (Yom Kippour), que les péchés sont des agissements contre Dieu et qu’on ne peut pas vraiment savoir s’il les a pardonnés avant le jugement dernier. Or la position des chrétiens est de soutenir que le pardon est comme le péché, permanent, et que Jésus a été mandaté par son père pour pardonner chacun des hommes (c’est aussi le sens du baptême). Pour les chrétiens, toute offense envers son frère devient une atteinte à la création de Dieu et aux commandements d’amour, donc péché. C’est assez différent de l’interprétation juive.

C’est pour cela que l’exégète Pierre Bonnard nous suggère de ne considérer les récits de miracle que comme des illustrations de l’autorité de Jésus. Ce texte est sur le pardon, il ne faut pas laisser le miracle prendre toute la place.

Même si la formule « lève-toi et marche » est restée dans les annales

Calendrier

lunmarmerjeuvensamdim
15161718192021
22232425262728
293031    
       
  12345
2728     
       
28      
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
       
Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.