Maîtres et docteurs

Mt 23, 1-12
août 26, 2023

Alors Jésus s’adressa aux foules et à ses disciples :

Les scribes et les Pharisiens siègent dans la chaire de Moïse : faites donc et observez tout ce qu’ils peuvent vous dire, mais ne vous réglez pas sur leurs actes, car ils disent et ne font pas. Ils lient de pesants fardeaux et les mettent sur les épaules des hommes, alors qu’eux-mêmes se refusent à les remuer du doigt.

Toutes leurs actions, ils les font pour se faire remarquer des hommes. Ils élargissent leurs phylactères et allongent leurs franges. Ils aiment à occuper les premières places dans les dîners et les premiers sièges dans les synagogues, à être salués sur les places publiques et à s’entendre appeler “Maître” par les hommes.

Pour vous, ne vous faites pas appeler “Maître”, car vous n’avez qu’un seul Maître et vous êtes tous frères. N’appelez personne sur la terre votre “Père”, car vous n’en avez qu’un seul, le Père céleste. Ne vous faites pas non plus appeler “Docteurs”, car vous n’avez qu’un seul Docteur, le Christ.

Le plus grand parmi vous sera votre serviteur. Quiconque s’élèvera sera abaissé, et quiconque s’abaissera sera élevé.

Commentaire

Nous trouvons ici le début d’une série d’invectives contre la hiérarchie rabbinique qui va s’étendre jusqu’au v.36. On trouve ces passages dans les 3 évangiles synoptiques, mais c’est clairement Matthieu qui va forcer le trait : comme toujours, on se sait pas exactement ce qui dit Jésus à ses disciples, mais là on sait bien ce que dit Matthieu à ses frères d’église.

Alors que Luc et Marc parlent des scribes, Matthieu rajoute les pharisiens : la preuve que le texte a été remanié pour coïncider avec les difficultés de Matthieu.

Il convient toutefois de lire assez précisément le texte : Jésus ne met aucunement en cause l’enseignement des rabbins, ni même leur position en haut de la hiérarchie. Ce qui est mis en cause est le comportement des chefs juifs, un comportement complètement décalé par rapport à leur enseignement. On ne reproche rien à la doctrine, ce qui est en cause est l’hypocrisie des scribes et des pharisiens qui n’appliquent pas la doctrine qu’ils enseignent. Pour être tout-à-fait honnête, la communauté juive était déjà assez consciente de cette déviation : il y avait des textes internes qui expliquaient bien l’importance « d’apprendre, de garder et de faire ».

Dans le 2ème paragraphe, ce qu’on leur reproche va être leur rôle en public, leur vanité, leur show-off dirait-on aujourd’hui. Toujours pour être honnête, au temps de Matthieu, les rabbins étaient les seuls notables en Palestine ; il est donc assez normal qu’ils soient assis au premiers rangs et qu’ils reçoivent des honneurs de la part du peuple. Il n’y avait pas de phylactères au temps de Jésus ; les juifs conservaient les textes dans des petites boîtes. Au temps de Matthieu en revanche, il y avait bien des phylactères dont les juifs bigots augmentaient la taille par vantardise religieuse.

A partir de ces remarques, Matthieu jette les bases d’un règlement à suivre pour les prêtres de sa communauté, dans un esprit général de fraternité. Est-ce une mise en garde contre une déviation existante ou potentielle du clergé de Matthieu ?

Le dernier verset est encore une fois dirigé contre les rabbins juifs : le service est au cœur de l’évangile et du culte chrétien.

Calendrier

lunmarmerjeuvensamdim
15161718192021
22232425262728
2930     
       
  12345
2728     
       
28      
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
       
Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.