Pierre qui coule…

Mt 14, 22-36
août 2, 2022

Aussitôt Jésus obligea les disciples à remonter dans la barque et à le précéder sur l’autre rive, pendant qu’il renverrait les foules. Et, après avoir renvoyé les foules, il monta dans la montagne pour prier à l’écart. Le soir venu, il était là, seul.

La barque se trouvait déjà à plusieurs centaines de mètres de la terre ; elle était battue par les vagues, le vent étant contraire. Vers la fin de la nuit, il vint vers eux en marchant sur la mer.

En le voyant marcher sur la mer, les disciples furent affolés : « C’est un fantôme », disaient-ils, et, de peur, ils poussèrent des cris. Mais aussitôt, Jésus leur parla : « Confiance, c’est moi, n’ayez pas peur ! »

S’adressant à lui, Pierre lui dit : « Seigneur, si c’est bien toi, ordonne-moi de venir vers toi sur les eaux. » « Viens », dit-il. Et Pierre, descendu de la barque, marcha sur les eaux et alla vers Jésus. Mais, en voyant le vent, il eut peur et, commençant à couler, il s’écria : « Seigneur, sauve-moi ! »

Aussitôt, Jésus, tendant la main, le saisit en lui disant : « Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ? » Et quand ils furent montés dans la barque, le vent tomba.

Ceux qui étaient dans la barque se prosternèrent devant lui et lui dirent : « Vraiment, tu es Fils de Dieu ! »

Après la traversée, ils touchèrent terre à Génésareth. Les gens de cet endroit le reconnurent, firent prévenir toute la région, et on lui amena tous les malades. On le suppliait de les laisser seulement toucher la frange de son vêtement ; et tous ceux qui la touchèrent furent sauvés.

Commentaire

Encore une fois, ce récit est un peu trop merveilleux pour le prendre au pied de la lettre. Dans le cas de Matthieu, il s’agit d’un message codé à sa communauté de Syrie. Essayons de le déchiffrer :

La barque est l’église d’Antioche. Jésus semble s’en être éloigné, puisqu’il a dit aux disciples de rentrer en bateau et que lui est resté en montagne pour prier. Cette église est en pleine tempête, le vent souffle du côté des juifs et les chrétiens eux-mêmes se disputent entre eux. Pierre est le disciple modèle, le premier de classe, celui qui crie sa foi mais en fait parfois un peu trop.

Dans cette période de tempête, les disciples ne sont même plus capable d’entendre la voix de Jésus, ils ne le reconnaissent plus, même Pierre a besoin de vérifier. La foi est l’obéissance à Dieu, Pierre demande à Jésus de lui donner l’ordre de venir.

Mais Pierre, pourtant plein de fougue au début, a laissé son esprit vagabonder et regarde le danger, il prend peur, il doute, il commence à couler. Car quitter l’église représente un risque, celui de sombrer dans le doute. La prière doit être fervente (Seigneur, sauve-moi », et alors Jésus tendra la main.

Et dès ce jour, le calme est revenu dans l’église, car Jésus est au milieu d’eux. Ce sont la faiblesse de la chair et la peur de la mort qui font sombrer.

Jésus paraît loin, mais il vole au secours de sa communauté dès que les choses vont mal.

Encore une fois, seul le message compte. Que Jésus ait pied ou pas, tout le monde devrait s’en moquer.

Calendrier

lunmarmerjeuvensamdim
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
       
28      
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
       
Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.