Prends l’enfant et sa mère

Mt 2, 13-15.019-23
décembre 30, 2022

Après leur départ, voici que l’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit : « Lève-toi, prends avec toi l’enfant et sa mère, et fuis en Egypte ; restes-y jusqu’à nouvel ordre, car Hérode va rechercher l’enfant pour le faire périr. »

Joseph se leva, prit avec lui l’enfant et sa mère, de nuit, et se retira en Egypte. Il y resta jusqu’à la mort d’Hérode, pour que s’accomplisse ce qu’avait dit le Seigneur par le prophète : D’Egypte, j’ai appelé mon fils.

Après la mort d’Hérode, l’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph, en Egypte, et lui dit : « Lève-toi, prends avec toi l’enfant et sa mère, et mets-toi en route pour la terre d’Israël ; en effet, ils sont morts, ceux qui en voulaient à la vie de l’enfant. »

Joseph se leva, prit avec lui l’enfant et sa mère, et il entra dans la terre d’Israël.

Mais, apprenant qu’Archelaüs régnait sur la Judée à la place de son père Hérode, il eut peur de s’y rendre ; et divinement averti en songe, il se retira dans la région de Galilée et vint habiter une ville appelée Nazareth, pour que s’accomplisse ce qui avait été dit par les prophètes : Il sera appelé Nazôréen.

Commentaire

Joseph a probablement bien fait de se planquer, car Archelaüs était bien pire que son père. Il n’est pas certain en revanche qu’il ait entendu parler de la naissance de Jésus.

Il y a des doutes sur ce qu’a voulu écrire Matthieu. En effet il y a :

  • Des Nazaréens qui habitent Nazareth
  • Des Nazoréens qui étaient une secte du début du christianisme et qui mélangeaient les pratiques religieuses juives et chrétiennes
  • Des Naziréens, le naziréat étant le choix de certains de se dédier à Dieu (le rasoir ne passe pas sur leur tête), ce qu’avait fait Samson par exemple.

Bon l’important est qu’il soit sain et sauf même si c’est en Galilée.

Calendrier

Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.