Sans compter les femmes et les enfants

Mt 14, 13-21
août 1, 2022

A cette nouvelle, Jésus se retira de là en barque vers un lieu désert, à l’écart. L’ayant appris, les foules le suivirent à pied de leurs diverses villes. En débarquant, il vit une grande foule ; il fut pris de pitié pour eux et guérit leurs infirmes.

« Je vous le dis : si eux se taisent, ce sont les pierres qui crieront. »

Le soir venu, les disciples s’approchèrent de lui et lui dirent : « L’endroit est désert et déjà l’heure est tardive ; renvoie donc les foules, qu’elles aillent dans les villages s’acheter des vivres. »

Mais Jésus leur dit : « Elles n’ont pas besoin d’y aller : donnez-leur vous-mêmes à manger. » Alors ils lui disent : « Nous n’avons ici que cinq pains et deux poissons. »

 Apportez-les-moi ici, dit-il.

Et, ayant donné l’ordre aux foules de s’installer sur l’herbe, il prit les cinq pains et les deux poissons et, levant son regard vers le ciel, il prononça la bénédiction ; puis, rompant les pains, il les donna aux disciples, et les disciples aux foules. Ils mangèrent tous et furent rassasiés ; et l’on emporta ce qui restait des morceaux : douze paniers pleins !

Or ceux qui avaient mangé étaient environ cinq mille hommes, sans compter les femmes et les enfants.

Commentaire

On retrouve ce passage pour la 4ème fois, il ne nous manquait que la version de Matthieu et nous y sommes. Tous les évangélistes, même Jean, nous racontent cet épisode. Est-ce que cela veut dire qu’il est vrai ?

Ça veut dire en tout cas que c’était un des épisodes préférés des premières communautés chrétiennes, et qu’aucun évangéliste ne pouvait passer à côté. Pourquoi ?

Tout simplement parce que toute la foi et la pratique chrétienne sont dans ce passage. On trouve la bible dans les 12 paniers (les 12 tribus d’Israël) mais aussi dans la parallèle évident avec l’Exode et la manne du Seigneur, une manne que l’on doit manger le jour même et qui rassasie, les mots sont exactement les mêmes. Le même miracle est raconté dans le 2ème livre des rois avec Elisée qui nourrit 100 hommes avec 20 pains d’orge. L’accroche de Jésus dans l’histoire et dans la tradition juive est certaine.

On trouve la compassion pour les foules et les infirmes. On trouve le partage bien entendu, mais aussi l’eucharistie, car Matthieu utilisera exactement les même mots pour décrire la dernière cène au chapitre 26. On retrouve le même concept de la démultiplication : l’homme fait un tout petit peu et ensuite, c’est Dieu qui fait l’essentiel, pour peu qu’on lui en donne le temps comme nous l’avons vu dans la graine de moutarde.

Et puis il ya bien entendu le « faites-le vous-même » que Matthieu utilise pour montrer à ses chrétiens que même en absence de Jésus, la mécanique est la même, que ça fonctionne aussi, que tout était programmé dès la début de la vie de Jésus et que l’eucharistie est un moment qui rassemble et qui fortifie.

Et puis encore une fois cette phrase que personne ne comprend bien à propos des pierres qui crieront…mais qui peut aussi ramener le communauté au sein de son église.

Je trouve qu’à travers ce texte, on comprend mieux que ce qui compte dans l’évangile n’est pas tant ce qui est écrit, ce qui nous est dit, mais bien plutôt ce qui veut nous être dit, le message que les mots peuvent transporter. Dans ce cas aujourd’hui, le message de Matthieu est de nous dire que ce qui se passe dans l’église au moment de la communion a un sens profond, celui de la compassion et du partage, et que Dieu, en nous envoyant Jésus, a tout bien organisé depuis longtemps.

Le nombre de pains, de poissons et de personnes n’a aucune importance.

Calendrier

lunmarmerjeuvensamdim
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
       
28      
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
       
Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.