Un petit enfant pour un grand troupeau

Mt 18, 1-5.10.12-14
août 9, 2022

A cette heure-là, les disciples s’approchèrent de Jésus et lui dirent : « Qui donc est le plus grand dans le Royaume des cieux ? »

Appelant un enfant, il le plaça au milieu d’eux et dit : « En vérité, je vous le déclare, si vous ne changez et ne devenez comme les enfants, non, vous n’entrerez pas dans le Royaume des cieux. Celui-là donc qui se fera petit comme cet enfant, voilà le plus grand dans le Royaume des cieux. Qui accueille en mon nom un enfant comme celui-là, m’accueille moi-même.

Gardez-vous de mépriser aucun de ces petits, car, je vous le dis, aux cieux leurs anges se tiennent sans cesse en présence de mon Père qui est aux cieux.  

Quel est votre avis ? Si un homme a cent brebis et que l’une d’entre elles vienne à s’égarer, ne va-t-il pas laisser les quatre-vingt-dix-neuf autres dans la montagne pour aller à la recherche de celle qui s’est égarée ? Et s’il parvient à la retrouver, en vérité je vous le déclare, il en a plus de joie que des quatre-vingt-dix-neuf qui ne se sont pas égarées.

Ainsi votre Père qui est aux cieux ne veut qu’aucun de ces petits ne se perde.

Commentaire

Après avoir lu le sermon sur la montagne, puis le discours missionnaire et enfin le discours en paraboles, nous commençons au chapitre 18 le discours sur l’église de Matthieu. Après la Galilée il faut que Jésus parte vers Jérusalem et Matthieu voit bien qu’il y a des problèmes au milieu de sa communauté. Il va donc intégrer un certain nombre de considérations pour insister sur le besoin de fraternité. La communauté n’existe que par le Christ ; la conformité christologique n’est pas de le regarder vivre mais de vivre avec son point de vue. Une église sans le christ est une communauté religieuse sans âme.

Matthieu va nous inciter à devenir comme un enfant. On ne parle ni d’innocence, ni de pureté, ni de perfection morale, ni même de tendresse. On nous parle de fragilité, de dépendance et aussi, un peu plus loin, d’obéissance. Un petit-enfant qui court le risque de se perdre.

Et puis Matthieu va aussi nous parler d’accueillir ces enfants, de ne pas les mépriser.

Que tous ces petits enfants fragiles qui risquent de se perdre puissent se retrouver au sein d’un même enclos, et que la joie des retrouvailles soit au milieu d’eux. Voilà le projet de l’Eglise selon Matthieu. Un bon recadrage en quelque sorte pour ceux qui veulent avoir raison de tout et prendre le dessus.

Calendrier

lunmarmerjeuvensamdim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
28      
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
       
Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.