Lecture de testament

Gn 49, 1-27
juin 26, 2024

Jacob convoqua ses fils et leur dit : « Rassemblez-vous pour que je vous annonce ce qui vous arrivera dans l’avenir. Réunissez-vous et écoutez, fils de Jacob, écoutez Israël votre père.

Ruben, tu es mon premier-né, ma vigueur et les prémices de ma virilité, débordant d’énergie, débordant de puissance. Ne déborde pas comme des eaux qui bouillonnent ! Puisque tu es monté sur la couche de ton père, tu as alors profané le lit sur lequel je suis.

Siméon et Lévi sont frères, leurs accords ne sont qu’instruments de violence. Je ne veux pas venir à leur conseil, je ne veux pas me réjouir à leur rassemblement ; car dans leur colère ils ont tué des hommes, et dans leur frénésie mutilé des taureaux. Maudite soit leur colère, si violente ! Et leur emportement, si brutal ! Je les répartirai en Jacob, je les disperserai en Israël.

Juda, c’est toi que tes frères célébreront. Ta main pèsera sur la nuque de tes ennemis, les fils de ton père se prosterneront devant toi. Tu es un lionceau, ô Juda, ô mon fils, tu es revenu du carnage ! Il a fléchi le genou et s’est couché tel un lion et telle une lionne, qui le fera lever ? Le sceptre ne s’écartera pas de Juda, ni le bâton de commandement d’entre ses pieds jusqu’à ce que vienne celui auquel il appartient et à qui les peuples doivent obéissance. Lui qui attache son âne à la vigne et au cep le petit de son ânesse, il a foulé son vêtement dans le vin et sa tunique dans le sang des grappes. Ses yeux sont plus sombres que le vin et ses dents plus blanches que le lait.

Zabulon aura sa demeure au bord des mers. Il a, lui, des bateaux au rivage, et ses confins dominent Sidon.

Issakar est un âne osseux qui se couche dans un parc à double mur. Il a vu que le repos était bon et le pays agréable. Il tend l’échine sous le bât, il est bon pour la corvée d’esclave.

Dan jugera son peuple comme l’une des tribus d’Israël. Dan sera un serpent sur le chemin, un aspic sur le sentier, qui mord les jarrets du cheval et son cavalier tombe à la renverse.

En ton salut, j’espère ô SEIGNEUR !

Gad, une troupe l’assaille et lui, il assaille l’arrière-garde.

D’Asher vient la graisse, sa nourriture, et il en fait des gâteaux de rois.

Nephtali est une biche en liberté qui donne de beaux faons.

Joseph est le rejeton d’une plante luxuriante, rejeton d’une plante luxuriante près d’une source, dont les rejets franchissent un mur. Ils l’ont provoqué, ils l’ont querellé, les archers lui firent la guerre, mais son arc demeura ferme alors qu’il jouait des bras et des mains. Par la force de l’Indomptable de Jacob, par le nom du Pasteur, la Pierre d’Israël, par El, ton père, qu’Il te vienne en aide, par le Dieu Puissant, qu’Il te bénisse ! Les bénédictions des cieux d’en haut, les bénédictions de l’abîme étendu sous terre, les bénédictions des mamelles et du sein, les bénédictions de ton père se sont imposées aux bénédictions des montagnes antiques, aux frontières des collines d’antan. Qu’elles viennent sur la tête de Joseph, sur la chevelure du consacré parmi ses frères.

Benjamin est un loup, il déchire, le matin il mange encore, et le soir il partage les dépouilles. »

Commentaire

On se souvient que Ruben avait pris la défense de Joseph pour qu’il ne soit pas tué par ses frères. On se souvient moins qu’il avait couché avec Bilha, la concubine de son père, qui n’a pas oublié.

Siméon et Lévi sont les deux fils qui ont sonné la charge contre Sichem et son père Hamor, pour venger le viol de Dina par Sichem ; ils avaient organisé une circoncision collective et avaient attendu qu’ils soient tous souffrants pour les passer par l’épée. Jacob avait rouspété en leur disant qu’il y aurait un prix à payer.

Juda a su faire oublier ses débuts de vendeur de frère en ayant pris la défense de Benjamin alors que Joseph mettait sa confiance à l’épreuve. Et de fait, le royaume de Juda est celui qui aura le plus d’importance dans l’histoire du peuple juif, avec sa capitale Jérusalem.

Rien de précis sur Zabulon, si ce n’est sa position géographique. Rien de très clair sur Issakar non plus, pas plus que sur Dan (si ce n’est un jeu de mors avec justice). Rien non plus sur Gad, Asser et Nephtali.

Joseph a droit à la description la plus complète ; son portrait est très intimement lié à Dieu Puissant.

Quant au cadet Benjamin, il est comparé au loup, ce qui était probablement un compliment à l’époque.

Ce texte assez poétique a probablement été ajouté tardivement avec des sous-entendus politiques qu’il nous est difficile de comprendre.

Calendrier

lunmarmerjeuvensamdim
15161718192021
22232425262728
293031    
       
  12345
2728     
       
28      
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
       
Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.